Les Lauriers de la radio et de la télévision fêtent leurs 20 ans !

Sous la présidence d’honneur de Jean Cluzel

Le 16 février 2015, dans les salons de l’Hôtel de Ville de Paris, la cérémonie de remise des Lauriers de la radio et de la télévision a pris un caractère exceptionnel puisque Le Club audiovisuel de Paris fêtait l’anniversaire de ses vingt ans.

Un peu d’histoire en quelques mots : à l’Automne 1993, plus d’une centaine de personnes (auxquelles se joignirent plus tard les membres du Conseil des Observateurs de la Radio et de la télévision) créèrent, sous la présidence du sénateur de l’Allier Jean Cluzel, rapporteur du budget de l’audiovisuel au Sénat, le Comité Français pour l’Audiovisuel.
Un an après, le Bureau de ce Comité décida la création de Prix pour promouvoir une Radio et une Télévision de qualité.
Le 7 mars 1995 au Sénat eut donc lieu la première cérémonie de remise de prix à plusieurs lauréats ainsi distingués, sous la présidence du réalisateur Jean Delannoy et la présidence d’honneur du président du Sénat, René Monory.
Associé au Comité Français pour l’Audiovisuel et intégré dans sa Fédération des clubs audiovisuels, sous la présidence d’honneur de Jean Cluzel, membre de l’Institut, le Club Audiovisuel de Paris fut créé en 1996 par Bernard Ollagnier.
Parallèlement, à Vichy (en 1994) puis à Toulouse (en 1996) s’étaient aussi créés deux autres Clubs qui restent aujourd’hui très dynamiques.

Ainsi, les Lauriers de la Radio et de la Télévision sont-ils la continuation des Prix du Comité Français pour l’Audiovisuel.

Pour la brochure de la soirée des 20 ans remise aux quelques 650 invités présents, tous professionnels de la radio et de la télévision, Jean Cluzel, en tant que président d’honneur, a rédigé un texte. Le Voici :

 

®_WOYTEK_KONARZEWSKI_DSC5898-®_ClubAudioVisuelParis

®_WOYTEK_KONARZEWSKI_DSC5898-®_ClubAudioVisuelParis

NOUS AVONS OSÉ

20ème Anniversaire du Club Audiovisuel de PARIS

Quels étaient donc ces visionnaires occupant, le 6 janvier 1994, une salle du Sénat ?
Réponse : celles et ceux qui avaient décidé de créer le Mouvement des Clubs Audiovisuels de France.
Le premier fut évidemment celui de Paris. Et, 20 ans plus tard, nous pouvons ensemble fêter ce bel anniversaire grâce à la fidélité et au dévouement de l’équipe fondatrice.
Mieux que d’autres, ils savaient que la radio et la télévision allaient rapidement envahir le monde entier, modifiant à coups de boutoir ses rythmes et ses modes !
Mieux que d’autres, ils savaient qu’il ne fallait pas subir l’affaissement des convictions au risque d’affaiblir la culture.
Mieux que d’autres, ils savaient que la vie avait un sens et que l’humanité avait d’immenses ressources mais qu’en même temps elle avait besoin d ‘eux.
Mieux que d’autres, ils savaient que l’avenir pouvait se façonner au lieu d’en subir les contraintes
Mieux que d’autres, ils savaient avec Jacques Chancel au cours de plusieurs radioscopies, que leurs vies devraient s’inspirer d’un idéal de justice, de fraternité et de progrès pour tous, grâce aux efforts de tous.
Enfin, ils savaient qu’ils ne trahiraient jamais leurs engagements.
Chers Amis, n’est-il pas vrai que ce 20ème anniversaire en est la preuve éclatante !

Jean Cluzel
Membre de l’Institut
Fondateur et Président d’Honneur

®_WOYTEK_KONARZEWSKI_DSC5898-®_ClubAudioVisuelParis

®_WOYTEK_KONARZEWSKI_DSC5898-®_ClubAudioVisuelParis

Le Club de VICHY a pu également, fêter son 20ème anniversaire.

 

Des lauriers pour un audiovisuel de qualité

Le Club Audiovisuel de Paris décerne ainsi à chaque début d’année ses “Lauriers” pour distinguer le meilleur de la production audiovisuelle française que les auditeurs et les téléspectateurs ont pu apprécier durant l’année précédente.
Présidé par Patrick Bézier, Président du Club Audiovisuel de Paris, le Jury, actif et très impliqué, composé de 16 membres compétents, a consacré des centaines d’heures pour écouter et visionner un grand nombre d’émissions.
Fidèle à sa mission originelle, le Jury s’est attaché à distinguer des oeuvres  originales et  de qualité, ayant une dimension créative et  contribuant à l’enrichissement culturel et au développement de l’esprit civique.
Chacun des membres de ce jury mérite d’être salué, et, tout particulièrement Myriam Lemaire, Secrétaire générale du jury, et Fernand Guiot, ancien président du Club, que des liens de longue amitié lient à Jean Cluzel.

Un jury de professionnels

Président du Club et du Jury : Patrick Bézier.
Bernard Chevry, créateur du Midem et des Mip de Cannes, Président d’honneur et fondateur du FIPA
Patrice Duhamel, journaliste, ancien directeur général de France Télévisions, chargé des antennes,
du développement et de la diversification
Roland Faure, ancien PDG de Radio France, ancien membre du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel
Fernand Guiot, acteur, ancien Président du Club Audiovisuel de Paris
Christian James, ancien Directeur général de l’Adami
Roger-André Larrieu, journaliste, conseil international audiovisuel et médias, ancien Directeur des programmes de France 3
Myriam Lemaire, journaliste, secrétaire générale du Jury, ancienne responsable de la communication de TDF
Marc Pallain, ancien Président du Directoire de NRJ Group, ancien Président du Groupement TNT, artiste photographe
Dominique Poussier, consultante, ancienne directrice des programmes Jeunesse de TF1
Claude-Yves Robin, créateur d’entreprises, ancien directeur général de France 5 et France 2
Jean Rozat, ancien directeur général d’ARTE France
Gérard Saint-Paul, journaliste, ancien directeur général et fondateur de France 24
Brigitte Schmit, productrice, ancienne directrice de la communication de France 2
Monique Trnka, productrice, ancienne directrice des programmes et de la programmation d’Antenne 2
Pierre Zémor, conseiller d’Etat honoraire, Président d’honneur de Communication publique

 

Les 19 Lauriers du palmarès 2014 :

Pour chaque catégorie, trois “nommés” sont distingués par le jury, et un seul lauréat remporte le trophée (créé, cette année, par Daum).

– Jeunesse : En sortant de l’école (France 3)
– Interprétation masculine : à Thierry Godard dans Palace Beach Hôtel (Arte)
– Interprétation féminine : à Alba Gaïa Bellugi dans 3xManon (Arte)
-Fiction : La clinique du Dr Blanche (Arte)
-Séries : Ainsi soient-ils (Arte)
-Documentaire société : Chante ton bac d’abord (France 2). Signalons que dans cette catégorie a été nommé l’excellent documentaire sur l’Afrique “Congo, un médecin pour sauver les femmes” (France 5) dont la réalisatrice est la sénégalaise Angèle Diabang.
– Documentaire histoire : D-Day, ils ont inventé le débarquement (France 3, Thalassa), Prix remis par Jean Cluzel (voir son discours ci-dessous)
– Première oeuvre (prix Marcel Jullian) : Chine, les enfants de la Honte (France 5).
– Civisme et grandes causes : Délit de fuite (France 2)
-Magazines TV : Un jour, un destin (France 2)
– Grand Reporter (Prix Patrick Bourrat) : Carnet de route au Nigéria, sur les traces de Boko Haram (France 2, Envoyé spécial)
– Radio : le 6H /9H de Fabienne Sintes (France Info)
– Sport : Brésil 2014, 40 jours dans le secret des Bleus (TMC)
– Spectacle vivant, Variétés et divertissement : 2 lauriers, le premier pour Arte pour l’ensemble de sa programmation dans le spectacle vivant – le second pour l’anniversaire des 30 ans de Canal +
– Musique : au compositeurPatrick Faure pour la musique originale de Mongeville (France 3)

Le Laurier d’Or radio et télévision a distingué cette année Michel Drucker pour 50 ans de carrière dans l’audiovisuel.

A l’occasion de ce 20 ème anniversaire : Deux Prix spéciaux ont été décernés par un jury d’honneur composé de Patricia Allémonière, Hervé Bourges, Pierre Boutron, Annick Cojean, Isabelle Giordano, Patrick Jeudy, Pierre Lescure et Jacques Santamaria :
– Laurier de la Création : attribué à la collection “Chez Maupassant” (France 2)
– Laurier de l’innovation : attribué aux écoles et à la filière de l’animation audiovisuelle française.
A noter que le Club audiovisuel de Paris avait organisé, au Sénat, durant l’année 2014, deux importantes tables rondes rétrospectives et prospectives, en vue de la préparation de cet anniversaire, l’une sur la création et l’autre sur l’innovation.
Ces tables rondes ont réuni auteurs, réalisateurs, interprètes, producteurs, diffuseurs, analystes et experts du monde de la radio et de la télévision.

 

DISCOURS DE JEAN CLUZEL POUR LA REMISE DU LAURIER “Documentaire Histoire” aux producteurs et réalisateurs de “D-Day”, diffusé dans l’émission Thalassa sur France 3. 

Monsieur l’Adjoint au Maire,
Monsieur le Président,
Mes chers Collègues,
Mesdames,
Messieurs,
Excusez-moi, je vous prie, de céder à l’émotion, alors que j’ai l’honneur de remettre son prix à Marc JAMPOLSKY et à son équipe.
Afin de commémorer -au nom des Lauriers de l’Audiovisuel- le 70è anniversaire du 6 juin 1944. Grâce au documentaire historique que nous avons admiré à l’antenne.
Rendons grâce aux dévouements de cette équipe.
Qui, par l’image et par le texte,
Qui, par le cœur et par le travail,
a su donner à cet évènement militaire un message d’endurance et de sacrifices ce qui va de soi ; mais aussi de confiance en l’avenir fut-ce au prix de très grandes exigences.
Ce film n’oublie rien. C’est une histoire complète. Par exemple en rappelant Dieppe en avril 1942 et le sacrifice des anglo-canadiens, indispensables pour reconnaître le terrain : celui, qu’en aucun cas, le moment venu du débarquement, ils ne devraient utiliser…

Ils n’ont pas davantage oublié de donner la parole à quelques survivants. Ceux de ma génération. Alors qu’en 1944, nous avions vingt ans, vingt et un ans !
Ni de rappeler les horreurs de la guerre sous-marine rendant encore plus effroyable le débarquement. Tel ce navire transporteur de troupes anglo-américaines qui, face à Caen, fut éventré par les torpilles d’un sous-marin allemand à l’affût.
Puis, de citer le même sous-marin envoyé par le fond avec tout son équipage ; cette fois-ci à deux mois de la fin de la guerre comme nous en informe un journaliste allemand.
C’est ainsi, par la guerre et par les désastres, qu’à condition de les surmonter, l’humanité survit.
Mais au prix fort !
Et n’est-ce pas ce qui explique notre présence en cet Hôtel de Ville où deux mois et demi après le débarquement, Paris pouvait célébrer sa libération. Nul en France ne l’a oublié. Et nul ne devra jamais l’oublier.
Un grand merci, avec notre admiration et notre reconnaissance, à celles et ceux qui, avec le génie du cœur, ont su nous le rappeler.

Jean Cluzel, de l’Institut

Pour en savoir plus, écouter les interviews des lauréats, les détails du palmarès, les photos de la cérémonie, consulter le site du Club audiovisuel de Paris : www.clubavparis.com

 

Le Laurier Jeunesse a été remis par la sénatrice Catherine Morin Desailly, présidente de la Commission de la Culture, de l'Education et de la Communication, aux 15 jeunes réalisateurs de "En sortant de l'Ecole", courts métrages diffusés sur France 3 entre mars et mai 2014.

Le Laurier Jeunesse a été remis par la sénatrice Catherine Morin Desailly, présidente de la Commission de la Culture, de l’Education et de la Communication, aux 15 jeunes réalisateurs de “En sortant de l’Ecole”, courts métrages diffusés sur France 3 entre mars et mai 2014.

L'ensemble des Lauréats 2014, à l'Hôtel de Ville de Paris, le 16 février 2015. Au centre, à genoux, le président Patrick Bézier ; debout derrière lui, Myriam Lemaire ;  à droite, Jean Cluzel

L’ensemble des Lauréats 2014, à l’Hôtel de Ville de Paris, le 16 février 2015. Au centre, à genoux, le président Patrick Bézier ; debout derrière lui, Myriam Lemaire ; à droite, Jean Cluzel

Le Laurier Première oeuvre- Prix Marcel Jullian, a été remis aux producteurs du documentaire "Chine les enfants de la honte" (diffusé sur France 5, le 15 avril 2014), par l'académicien Régis Warnier (à gauche), membre de l'Académie des beaux-arts (Institut de France).

Le Laurier Première oeuvre- Prix Marcel Jullian, a été remis aux producteurs du documentaire “Chine les enfants de la honte” (diffusé sur France 5, le 15 avril 2014), par l’académicien Régis Warnier (à gauche), membre de l’Académie des beaux-arts (Institut de France).

Le Laurier d'Or Radio et Télévision a été décerné à Michel Drucker pour 50 ans de carrière dans l'audiovisuel. Il lui a été remis par le comédien Françis Huster.

Le Laurier d’Or Radio et Télévision a été décerné à Michel Drucker pour 50 ans de carrière dans l’audiovisuel. Il lui a été remis par le comédien Françis Huster.