Compte rendu de l’action de Octobre – Novembre – Décembre 2011

Au quatrième trimestre 2011, 58 projets ont été financés par le site.

Répartition géographique des projets soutenus :

– 2 au Bénin via l’institution de microfinance Finadev
– 11 en Equateur via l’institution de microfinance Cepesiu
– 15 au Cambodge via l’institution de microfinance Chamroeun
– 12 au Togo via l’institution de microfinance Wages
– 2 en France via l’institution de microfinance Adie
– 6 au Nicaragua via l’institution de microfinance Afodenic
– 5 au Tadjikistan via l’institution de microfinance Oxus
– 4 au Pérou via l’institution de microfinance Edaprospo

Ayito, cordonnier

Togo

ayito
Considéré comme un métier d’art et de créativité, la cordonnerie est le métier qu’Ayito a toujours voulu exercer. Célibataire et sans enfants, il vit à Boloumodji. Ayito a ouvert son atelier dans le quartier Daviemodji en 2005. C’est la première fois qu’Ayito sollicite un microcrédit auprès de Wages pour l’accompagner dans son activité qu’il maîtrise assez bien. Il voudrait acheter du cuir, des semelles pour chaussures et de la colle, les éléments nécessaires à la réalisation de son travail. Comme tout entrepreneur, Ayito voudrait que son activité prenne beaucoup plus d’ampleur.

 

La mécanique de Kokou

Togo

kokou
Kokou, 28 ans et 3 enfants, a toujours été passionné de mécanique. Pour ses besoins de dépannage, Kokou sollicite WAGES pour un quatrième microcrédit. Il a commencé à mettre de l’argent de côté pour acheter un véhicule de dépannage. Mais pour des besoins urgents dans le cadre de son travail, Kokou sollicite Wages pour l’appuyer dans l’achat d’un véhicule à usage commercial. Kokou a commencé son activité en l’an 2000 et son garage se tient à côté de l’agence WAGES de Tsévié, il y travaille avec 3 apprentis. Son rêve pour plus tard est de s’acheter un terrain.

 

Fatima, vente de sacs de maïs

Bénin

fatima
Mariée, Fatima a un seul enfant à charge, scolarisé. Fatima est spécialisée dans la vente de sacs de maïs. Elle a son stand dans un quartier populaire de la capitale économique. Sa clientèle, large et variée, est constituée de la population résidant à proximité de sa zone commerciale et de ses environs. Fatima s’approvisionne dans les villages du plateau, à l’Est du Bénin, en allant vers le Nigeria. Pour satisfaire la demande grandissante de sa clientèle, elle a sollicité et obtenu un microcrédit Finadev. Elle peut ainsi s’approvisionner en quantité suffisante pour maximiser son profit. Le revenu supplémentaire produit par le microcrédit lui permettra d’accroître sa contribution aux charges du ménage, pour le bien-être de son enfant et pour l’épanouissement de ses proches. Fatima est caution solidaire de Jeanne.

 

Gregory et son entreprise de bâtiment

France

gregory
Sans activité depuis juillet 2010, Gregory a décidé de concrétiser son projet de création d’entreprise cette année. Il a choisi de s’implanter en zone rurale, dans la Creuse, pour bénéficier d’une bonne qualité de vie et parce qu’il est Creusois d’origine. Gregory créé une société dans le domaine du bâtiment, une entreprise générale avec comme spécialités l’électricité et la domotique. L’objectif de Gregory à moyen terme est de pérenniser son activité et de créer des emplois. Son rêve serait de participer à la conservation du patrimoine bâti creusois. Le microcrédit va permettre à Grégory de financer un camion et du matériel électroportatif nécessaire à son activité.