EUROPE – AFRIQUE

Decouvrez le thème du prochain livre de Jean Cluzel
Sortie annoncee automne 2013

CACHEZ  CET  AVENIR  QUE  JE  NE  SAURAIS  VOIR

Parce que c’est celui d’une Europe qui implose, lié à celui d’une Afrique qui explose

La démographie – dans une perspective cinquantenaire – est une science exacte. Il est donc possible de prévoir à cet horizon, une augmentation planétaire supérieure à 2 milliards d’êtres humains avant 2050. Dont, au moins, la moitié en Afrique.

Deux continents si proches vont donc connaître des évolutions démographiques de sens opposé : une Europe avide de maisons de retraite alors que  l’Afrique devra contempler ses myriades de familles entassées dans des bidonvilles, en quête de nourriture, d’écoles, d’emplois et d’espoir.

Au cours de ce demi-siècle, déjà bien entamé, la France pourra-t-elle (si possible en entraînant l’Europe) transmettre à l’Afrique, dans le cadre de véritables partenariats, un peu de ses technologies et un peu de son argent ?

Mais, la France en est-elle capable ? Quelle solution pourrait être proposée à l’Afrique par un Pays à la recherche depuis 1789 de la Constitution idéale ? Par un Pays qui s’enlise dans des structures proliférant de façon cancéreuse ? Par un Pays qui, tout au long de son histoire, n’a jamais su gérer ses finances publiques ? Par un Pays qui doit accepter de changer parce que le Monde a changé et, qu’au cours de ce siècle, il va, comme les autres, en subir toute la brutalité.

À l’ère de l’utilisation -récente- des circuits courts en utilisant toutes les possibilités de la communication électronique, la seule solution qui puisse faire échapper ces deux continents au désastre ne serait-elle pas de répondre à l’explosion volcanique des besoins individuels par l’explosion organisée des aides individuelles. En créant de multiples partenariats entre l’Europe et l’Afrique ? En privilégiant trois actions : les savoirs, les technologies, et les prêts d’argent ? Comme un véritable Plan Marshall individuel, universel et permanent.

L’auteur n’a qu’une prétention, celle – en équipe – d’analyser l’évolution prévisible de deux continents si proches par la géographie mais si éloignés par l’Histoire, pour, après les avoir testées, enclencher les actions possibles. Puisque chaque Continents détient une partie de la solution : l’acquis chez l’un, l’avenir chez l’autre.

Jean Cluzel : Sénateur et Président du Conseil Général de l’Allier. Elu en 1991 à l’Académie des Sciences Morales et Politiques au fauteuil de l’économiste Jean Fourastié, il succède en 1999 à Pierre Messmer aux fonctions de Secrétaire Perpétuel de cette Académie (pour un mandat de 6 ans non renouvelable).